Enceinte, GROSSESSE

Episode 3: le deuxième trimestre

Si le premier trimestre m’a paru long, le deuxième lui est passé très vite! Finis les symptômes dérangeants comme la fatigue et les nausées. Ne restaient plus que les réveils nocturnes.

La nuit a toujours été une source d’angoisse dans l’histoire de l’humanité. Sans doute, nous reste-t-il un souvenir génétique des dangers nocturnes. Bref, si habituellement, je n’ai pas peur la nuit, mes angoisses se sont réveillées durant cette période, des angoisses liées à la grossesse. Est-ce que bébé va bien? Est-ce qu’il est toujours en bonne santé? Vivant? Heureux? Est-ce qu’il ressent mon stress? Est-ce que l’accouchement va bien se passer? En plus de ces périodes d’éveil en pleine nuit, s’ajoute les envies de pipi.

Et c’est comme ça, que 3 à 4 fois par nuit, je me suis retrouvée les fesses sur les toilettes, la tête dans le brouillard, à caresser mon petit bidou et à me demander si tout va bien, et si l’accouchement va bien se passer, si je ne l’ai pas trop écrasé en dormant sur le côté, si c’est normal que je je ne l’ai pas senti bougé pendant la nuit…

Ah oui! Il y a ça aussi! Toutes ces belles choses qui commencent au deuxième trimestre. Comme je disais, j’ai eu une grossesse plutôt sympa. Et c’est vers la fin du 4e mois que j’ai commencé à avoir des sensations étranges. Certaines disent qu’on sent comme des petites bulles, d’autres des vibrations. Je dirais que ce que j’ai senti, ou cru sentir car c’était tellement infime que je me demande toujours si je ne l’ai pas imaginé, c’était entre les deux. Je ne saurais l’exprimer avec un mot. C’était toujours après avoir passé un moment sur le canapé allongée à me concentrer autant que je pouvais, la main, à l’affût, posée sur mon ventre, que j’avais la sensation d’avoir senti quelque chose.

Ensuite, ça a été une sorte de hoquet, ou de sensation répétitive. A ce moment là, je commençais à être plus sûre de moi et je peux dire, que ça ressemblait plus à une vibration rythmée. Je suppose que c’était un hoquet car la sensation était vraiment cadencée. Alex ne sentait toujours rien lui. C’était d’ailleurs frustrant pour lui mais pour moi aussi. J’avais envie qu’il se sente plus impliqué.

Et puis, les mouvements sont devenus plus nettes. Je le sentais bouger à l’intérieur de mois. Je sentais surtout ses pieds qui, vraiment prenaient de la place. Au fur et à mesure des mois, ces mouvements de pieds sont devenus inconfortables pour moi mais pas désagréables car c’est toujours rassurant de sentir bouger son bébé.

Est venu le temps de l’échographie du deuxième trimestre, du confinement, et du test pour vérifier le diabète. L’échographie du 2eme trimestre est clairement celle que j’ai préférée. Le gynécologue a bien pris le temps de regarder le cœur, et les organes. Pour la plupart des parents, c’est le moment de découvrir le sexe du bébé et de se projeter encore un peu plus sur sa vie future. Alex et moi avions décidé de ne pas demander le sexe. Enfin, au départ, c’était son idée. Je n’étais pas vraiment convaincue au départ mais cette idée de garder la surprise pour le jour J a fait son petit bout de chemin dans ma tête. Ce n’est que quelques jours avant l’échographie que j’étais sure de ma décision: non, je ne connaitrai pas le sexe à l’avance! J’ai toutefois eu la joie de découvrir, qu’encore une fois bébé allait bien, quoique…

Quoiqu’il paraissait un peu gros! Et hop, c’est parti pour le test au glucose en laboratoire afin de vérifier le diabète! Je me rends donc au labo, un mercredi matin ensoleillé. Je m’y enferme bien deux heures. On me fait une première prise de sang à jeun, youpi! En plus, j’ai la veine de mon bras gauche qui tressaille alors, comme à chaque fois c’est la guerre pour réussir à me piquer, je ne propose que le bras droit. On me fait boire une étrange mixture, goût citron comme je l’ai choisi, très sucrée. J’attends une heure dans la pièce, sans sortir. Bon l’avantage, c’est que je peux rester allongée sur le siège. Je me sens légèrement nauséeuse. J’avais pris un livre pour m’occuper mais j’ai finalement geeké sur mon téléphone… Au bout d’une heure, nouvelle piqûre au même bras. Une heure encore à passer le temps puis une dernière piqûre et me voilà partie vers un petit déjeuner chez belle-maman.

Résultats le soir même sur le site: j’ai du diabète. Deux des tests ont donné un taux de glycémie plus élevé que la norme. Oh, joie! J’attends un peu, pensant que mon gynéco allait m’appeler. Il n’appelle pas. J’appelle l’hôpital qui m’informe que je vais recevoir un courrier m’indiquant la démarche à suivre mais puisque je suis au téléphone, on me donne tout de suite les numéros à appeler. J’appelle un endocrinologue de l’hôpital et une nutritionniste. Mais je vous parlerai de tout ça, plus en détail, dans un autre article.

Le deuxième trimestre, c’est aussi le début du confinement. On est début mars. On vient de faire une semaine d’école. L’annonce vient de tomber, l’école va fermer. Du JAMAIS VU! Moi qui ne psychotait pas trop par rapport à la covid, je commence à me poser des questions. Et alors, commence une nouvelle école, complètement improvisée, l’école à distance. A nous, les mails qui arrivent de manière complètement anarchiques, les travaux qu’il faut lire en se tordant le cou, les coups de téléphone pour trouver la trace d’élèves disparus au compteur, les parents de CE2 qui font le travail des CM1… Un boulot sous une forme complètement nouvelle, et intense, très intense. J’étais épuisée au bout de 3 semaines. Le seul avantage a été de ne plus avoir de déplacements en voiture.

Une fin de trimestre donc, un peu étrange, angoissante, exceptionnelle… Et bientôt, le dernier trimestre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s