Enceinte, GROSSESSE

Episode 2: le premier trimestre

Le premier mois de ma grossesse s’est déroulé entre novembre et décembre. Je faisais 1 heure de route aller-retour pour le travail. J’avais une classe de 30 élèves, un double-niveau, double-cycle. Heureusement, j’étais déjà plutôt bien rôdée. Mais quelle fatigue!

J’ai eu un début de grossesse assez simple je dirais. Pas de gros symptômes dérangeants. Certaines passent leur temps à vomir, moi non. J’avais des nausées, le soir, pas le matin, aux environs de 18h à chaque fois. Je n’ai vomi qu’une fois. Le plus gros symptôme était la fatigue. Je la ressentais aussi beaucoup vers 18h. J’avais une envie de dormir tellement forte que je m’endormais juste après le repas. Oui, car quand même j’avais aussi faim. Vive le kiri!

Je ne sais pas si vous avez eu des envies particulières pendant votre grossesse. Mais moi, c’était le kiri.

Après avoir obtenu les résultats du test sanguin, j’ai appelé une sage-femme qui travaillait non loin de chez moi. J’ai eu son répondeur. Elle m’a rappelé 3 jours plus tard et on a convenu d’un rendez-vous pour la semaine suivante. Alex est venu avec moi au rendez-vous où on s’est presque fait sermonner de ne pas avoir pris rendez-vous plus tôt. OUPS! Cela dit, cela faisait une semaine qu’on savait que j’étais enceinte, les tests pipi ayant été non concluants. C’est ce soir-là, que j’ai vomi. La seule et unique fois où les nausées m’ont amenées à vomir. Je pense que j’étais stressée, la sage-femme m’a expliqué que j’aurais du mal à trouver un rendez-vous pour les prochaines échos.

Eh bien, figurez-vous que je suis retournée la voir! Après avoir fait l’échographie de datation au centre de radiologie de l’hôpital et l’échographie du premier trimestre, je suis retournée voir cette sage-femme. L’échographie ne donnait pas la même date d’accouchement que la date présumée d’ovulation. La sage-femme a été adorable et nous avons, par la suite, tissé un lien unique. Une sage-femme c’est quand même la personne qui t’accompagne dans un moment de ta vie exceptionnel. Bref, la première impression que j’ai eu avec elle, était mitigée mais au final, j’ai bien fait d’y retourner.

L’échographie de datation a été très succincte. Une jeune femme m’a couvert le ventre de son produit froid et humide et elle m’a dit que tout semblait bien aller et que j’étais enceinte de un mois. Je pensais être enceinte de un mois et demi mais bon, soit. L’examen a duré 10 minutes, je dirais. Je n’ai pas chronométré. C’est le ressenti que j’en ai.

Le premier trimestre, c’est aussi le moment de faire une échographie du premier trimestre. Elle permet de vérifier que tout va bien. Généralement, les malformations sont visibles à cette échographie s’il y en a. Tout s’est bien passé pour mon bébé. On est allés à l’hôpital. C’était la mi-janvier. On a rencontré le gynéco qui m’a suivi tout au long de ma grossesse et que je continuerai à aller voir pour des examens. Cette échographie a été plus longue, et nous a rassuré. On craint toujours d’éventuelles malformations quand on est parents. Le gynéco a été avare de bavardages, il est allé droit à l’essentiel. Mais, maintenant, je sais que c’est son fonctionnement et ça m’a parfaitement été. Lui et la sage-femme se sont bien complétés, on va dire.

Les nausées se sont estompées petit à petit, une à deux semaines après la fin du premier trimestre. La fatigue également.