Post-partum, VIE DE PARENTS

Ciao Bella

La thérapie des mamans. Devenir maman est un bouleversement immense. Être maman, même après 10 ans, est un effort intense, quotidien. Oui, c’est un effort. Même si vous l’aimez. Être maman est fatigant.

Quand je dis, thérapie, je n’entends pas forcément séances chez le psychologue. Il y a bien des manières de faire une thérapie. Ça commence juste en prenant du temps pour soi.

Si je devais parler de thérapie, je dirais que ma thérapie, c’est l’écriture. C’est ma façon de penser à moi. C’est ma façon de passer du temps pour moi. C’est mon moment de recul sur la maternité. C’est ma façon de partager ma vie nouvelle et extraordinaire. C’est aussi ma façon d’exprimer tout ce que je ressens, de le partager. C’est ma façon de réfléchir à tout ce qui m’arrive. C’est ma manière de faire ressortir le trop plein d’émotions quand il y en a.

Votre thérapie, peut prendre toutes les formes. L’idée étant de trouver un moment rien qu’à soi pour exprimer ce que vous avez au fond de vous. Ça peut être des discussions avec les copines, l’expression d’un art, d’une passion, un passe-temps. La cuisine, la couture, la lecture…

Cette idée d’écriture thérapeutique n’est pas nouvelle sur terre. Quand je me suis remise à écrire, oui car j’ai toujours aimé écrire, je ne l’ai pas fait en me disant je fais une thérapie. Je ne me le dis toujours pas d’ailleurs. Je sais qu’écrire me fait du bien. Mais dire qu’il s’agit d’une thérapie, est un peu gros. Si vous avez réellement besoin d’une thérapie, il faut voir un professionnel. Mais, j’utilise cette exagération pour vous inviter, vous les mamans ou les papas, les oubliés de la famille, à bien prendre du temps pour vous et à prendre soin de vous.

Pourquoi avoir appelé mon article Ciao Bella? C’est une référence au livre de Serena Giuliano qui raconte la vie d’une maman, en thérapie, et blogueuse, qui revit son passé mouvementé, son enfance troublée et le dépasse. C’est ça aussi, être maman, c’est revivre son enfance à travers son bébé avec ses bonheurs et ses malheurs. Et c’est surtout réussir à dépasser ce qui nous blesse et ce qui nous peine dans nos souvenirs. Ça mériterait tout un sujet…

Eveil, QUOTIDIEN

Petites histoires pour bébé

Si vous souhaitez transmettre le goût de lire à votre enfant, il faut lire devant lui. Lui lire des histoires mais aussi qu’il vous voit lire pour vous.

Si il y a bien quelque chose que j’adore faire avec Léo, c’est lui lire des histoires. Et il doit le ressentir car il a l’air d’adorer aussi. Il écoute et regarde bien les pages du livre, il me regarde aussi, et parfois il gazouille tellement que je me demande s’il ne raconte pas l’histoire à sa manière.

Oui, quand on est maman, on s’imagine plein de choses aussi.

En tout cas, c’est vrai que je suis assez exigeante question livres. Ça doit être un travers de maîtresse. Je vous fais une liste de petits livres que j’aime lire à mon fils. Attention, je lui lis des livres qui ne sont pas réservés aux bébés parfois. Je sais qu’il ne comprend pas tout, mais il adore écouter ma voix et regarder les images.

Des histoires pour dire combien on s’aime:

On attaque fort tout de suite, avec des petits livres à faire fondre vos coeurs de maman et papa, et les coeurs de bébé. Le livre que j’adore lire à Léo m’a été offert par une super copine. C’est Devine combien je t’aime? Si je ne sais pas encore quel livre est le livre préfèré de Léo, celui-ci est le mien.

Les mots doux est également un joli livre à lire à son bébé. Il y a pas mal de texte mais pour lui avoir lu plusieurs fois, son attention est toujours là. Je lui lis même souvent plusieurs livres à la suite.

Des histoires colorées:

De récentes études montrent que les bébés voient les couleurs dès le tout début de leur vie. Il est vrai que le regard de Léo a été très vite attiré par les couleurs. Alors de temps en temps, je lui lis des histoires avec des couleurs vives. J’ai aussi quelques livres en noir et blanc. Le contraste entre le noir et le blanc est aussi intéressant pour lui, je suppose. J’utilise des livres qui se déplient et qui tiennent donc seuls debouts sur le sol: bébé peut donc observer les images depuis son tapis.

Des histoires interactives:

Des livres interactifs, il en existe des tas pour bébé. Léo apprécie bien les livres où il faut souffler, tourner un morceau de page, toucher, faire un bisou… Évidemment, c’est moi qui fait car il est trop petit pour faire, pour l’instant. Mais il observe bien mes gestes. Et je pense qu’il apprécie. Il y a aussi les livres avec images à déplier où l’on voit différentes formes quand on déplie la page.

Des livres en tissu

Alors là, je parle vraiment de livres en tissus que Léo peut utiliser comme un jouet sans risque de se faire mal en prenant un coin de livre dans l’oeil. Des livres qu’il peut machouiller.

Des histoires pour chanter ou écouter :

Je crois que ceux-ci sont les préfèrés de Léo. Des livres avec des comptines insérées dans l’histoire. Vous pouvez les chanter et les mimer. Et à son âge, c’est parfait! Bon, il est vrai que parfois je luis lis des histoires pour grands. Léo ne comprend pas l’histoire mais il est pété de rire quand je lui lis: Loup, loup y es-tu? de Mario Ramos. Et surtout, les moments où je chante. Et évidemment, il existe tout un tas de livres avec des airs musicaux à écouter ou qui peuvent nous inciter, en tant que parents, à chanter avec bébé. Ou il y a aussi les livres sonores pour écouter les sons du quotidien, ou les animaux par exemple.

Des histoires drôles:

Alors, bien sûr, JE les trouve drôle. Léo est encore trop petit pour apprécier l’humour. Mais il comprendra plus tard. C’est vrai qu’ils sont d’ordinaire adressés à des plus grands. Mais j’adore les lui lire et mon émotion se transmet à mon bébé car il les apprécie beaucoup. Il regarde les pages, il me regarde, il sourit, il gazouille et parfois il rit. Même s’il ne comprend pas, il semble beaucoup apprécier ces moments.

Dans cette catégorie, il y a foison. Je vais limiter ma sélection car ça reste des livres qui sont pour plus grands aussi. Évidemment, dans la collection des livres drôles, on trouve toutes les histoires du Petit Chaperon rouge revisitées de Mario Ramos. J’ai déjà cité Loup, loup y es-tu? Il y en a d’autres que je me retiens d’acheter pour l’instant mais que j’ai hâte de lui faire découvrir quand il sera plus grand. Il y a tout un tas de livres amusants avec des fins inattendues dans la littérature de jeunesse. Je vous parle des deux plus drôles de la bibliothèque de Léo. Il y a Je suis un lion de Antonin Louchard et La soupe aux frites de Jean Leroy.

Des livres en anglais:

De temps en temps, je lui lis une histoire en anglais pour qu’il entende d’autres sonorités. Je suis professeur des écoles alors j’avais déjà quelques livres en anglais. Je n’en ai pas acheté exprès. Mais puisque je les ai… Je lui lis des histoires d’Antony Browne par exemple.

En résumé, j’adore les livres. Je ne me contente pas de petits livres pour bébé, je lis à mon bébé de vraies histoires. Ce n’est pas grave s’il ne comprend pas tout. Plus tard, je ciblerai aussi des livres autour des premiers apprentissages. On m’a offert un livre sur le moment du bain, par exemple.

Quelques éditions de livres que j’aime et qui sont des valeurs sûres:

  • L’école des loisirs: une valeur plus que sûre!
  • Seuil jeunesse
  • Gallimard jeunesse
  • Pastel