Education, QUOTIDIEN

Auto-confinement des enfants

S’auto-confiner à une semaine des fêtes, c’est le nouveau conseil de notre misnistre préféré, annoncé mardi. Je me demande s’ils le font exprès de toujours faire des annonces du genre à la dernière minute…

Côté perso, pas le choix que d’aller bosser en étant prof de toute façon. Mais en toute honnêteté, même si j’aurais grandement apprécié du temps avec bébé en plus, ça ne me dérange pas non plus d’aller bosser. Je suis contente de retrouver mes élèves aussi. L’Auto-confinement, c’est pour les autres. Et encore, il faut pouvoir s’organiser comme ça, à l’arrache avec son patron et quand on est patron pour pouvoir prendre 2 jours à la maison, en télétravail ou garde d’enfant.

Léo est donc resté à la MAM comme d’habitude. Les nounous non plus ne peuvent pas s’auto-confiner comme ça. Alex et moi sommes partis travailler comme tous les jours.

Je pense qu’ils ne s’imaginent pas le boulot que c’est de préparer tout ce qu’il faut pour les cartables. Si j’avais su que l’école ne serait pas obligatoire les deux derniers jours avant les vacances, je n’aurais pas préparé le même travail. J’aurais dû en plus alléger le travail prévu pour prévoir un temps de rangement car les fiches de mes éléves ne se rangent pas toutes seules dans leur classeur. Que ça peut prendre 30 à 45 minutes pour les faire ranger à toute une classe car à cet âge ils ne sont pas très rapides et ranger dans un classeur est un apprentissage long… Et ils sont 27. Tout prend beaucoup plus de temps avec ce nombre. Donc, à la dernière minute, j’ai changé tout mon programme pour mettre ce qui est prioritaire avant les vacances. Et ne croyez pas qu’à deux jours des vacances, on a plus de travail prioritaire à faire en élémentaire. Il y a toujours des leçons à boucler. Le soucis c’est qu’une séance de travail avec élèves ne devraient pas s’improviser. Il faut préparer le matériel en amont et avoir une idée de comment procéder pour être efficace, claire, et ne pas perdre ses élèves en chemin. Et généralement, c’est pour ça qu’on écrit tout dans des fiches, fiches séquences, fiches séances ou le cahier journal. Bref, pas le temps pour tout ça! J’ai improvisé des choses.

Au final, jeudi et vendredi sont arrivés. Et je n’avais que 2 absents. Bon, il faut dire que très peu d’élèves de ma classe font Noël.

Et encore, pour l’un, les absences sont légions. L’école est une option pour sa famille… Alors les annonces du ministère, de toute façon, ils en ont rien à cirer. Et l’autre, était confiné car cas contact. Donc, ils sont tous venus.

Je me suis posée la question. Si l’école, n’est pas obligatoire, est ce que je peux avancer dans les programmes? Je me suis dit que non, ce n’était pas juste envers ceux qui ne viendraient pas. Mais ils sont tous venus. Alors je les ai fait travailler. Non, parce qu’on ne s’arrête pas de travailler dès qu’un élève est malade ou absent ou parce que le réveil n’a pas sonné… sinon on n’avancerait jamais dans les programmes. Mais quand ton ministre annonce que l’école de Jules Ferry n’est plus obligatoire pendant 2 jours, c’est autre chose.

Je me demande à quoi ça sert de faire des annonces d’auto-confinement quand on ne laisse à personne le temps de s’organiser. Et quand on dit que l’école n’est pas un lieu de contamination.

Je ne suis donc pas certaine que beaucoup d’enfants sont restés confinés avec leurs parents. Et je me demande ce qu’il va se passer en janvier…