QUOTIDIEN, Sommeil

Ne dites jamais que bébé fait ses nuits.

Je ne suis pas superstitutieuse mais… chhhhhhhhh….. Ne le dites pas trop fort. Ne le répétez pas même. Ça fait 6 mois que je me réveille toutes les nuits à quelques exceptions près, alors s’il le faut, je veux bien le devenir.

Oui, j’ai envie de le crier haut et fort. ÇA Y EST! Mais non… Je préfère me taire. On ne sait jamais. Ça pourrait porter la poisse.

Qu’est-ce que ça change?

Ça ne changera pas la qualité de mon sommeil qui a changé, et qui risque d’être changé pour un long moment. Non je ne m’arrêterais pas de me réveiller au moindre bruit. Je me lève toujours quand il pleure pour lui remettre sa tétine. Il se rendort tout de suite et moi aussi d’ailleurs.

Combien de temps ça a pris pour qu’il fasse ses nuits?

5 mois et 3 semaines, on va dire. Il paraît que les bébés peuvent faire leur nuit à partir de 3 mois. Nous, il continuait de se réveiller pour manger.

Comment ça s’est passé?

D’abord, il s’endort dans son lit. C’etait difficile au départ. Il ne dormait que contre nous ou dans nos bras. Il a fallu le rassurer beaucoup. Puis, il y est parvenu. Il a grandi. Il a grossi. Il a bu un peu plus, petit a petit la journée. Mais ce n’est pas ça le declencheur. Quand il s’est mis a faire ses nuits, il buvait déjà les mêmes quantités depuis un moment.

De temps à autre, on a essayé le coup de la tétine et ça a finit par marcher. Au lieu, de systématiquement lui proposer un biberon quand il se réveillait au milieu de la nuit, on lui remettait juste la tétine en place. Un jour, ça a finit par marcher. Il n’a pas repleuré. Il s’est rendormi. Il s’est réveillé une ou deux heures plus tard pour manger. Ça a d’abord repoussé l’heure du repas.

Toutes les nuits ne sont pas complètes. Il arrive que l’on ait encore des ratés notamment quand il commence sa nuit un peu tôt et qu’il ne prend pas le dernier biberon de la journée car il est épuisé. Mais ça y est, on sait qu’il peut le faire. On sait aussi quand il risque de se réveiller et avoir faim. On sait que ce n’est plus la norme.

On profite de ce qu’on a. On sait aussi que ça ne durera peut-être pas longtemps. Il y aura les dents. Il y aura les cauchemars, la peur du noir, le terrible two, les pipis au lit… Le chemin vers l’apprentissage du sommeil pour bébé est long et semé d’embûches.

Oui, le sommeil est apprentissage. Quand bébé naît, son sommeil n’est pas réglé sur nos habitudes d’adultes. On dit qu’il confond la nuit et le jour mais il y a des tas de choses qu’il doit apprivoiser. Son lit. L’endormissement. Les sensations nouvelles. Les réveils. Car un bébé a des phases de sommeil différentes des nôtres, plus courtes aussi.

Le chemin du sommeil est long.

QUOTIDIEN, Sommeil

Pour ou contre le cododo?

Vaste sujet que le cododo… Certaines personnes sauront peut-être répondre à cette question. Sans doute qu’il y a des parents qui ont un avis tranché sur le sujet. Nous, concernant, ça n’a pas été si évident.

Avec Alex, on s’est posés la question durant ma grossesse. Avant ca, je n’aurais vraiment pas imaginé pratiquer le cododo. Mais on ne sait jamais à l’avance quelle maman on sera. Très vite donc, on s’est dit qu’on allait le pratiquer. Nous ne l’avons fait que durant les 2 premiers mois de Léo. Ensuite, Léo a dormi dans sa chambre. Si on a apprécié faire du cododo, on a aussi grandement apprécié quand il a dormi dans sa chambre. Je vous explique ce qu’on a apprécié dans le cododo et pourquoi on a arrêté.

C’est quoi le cododo?

C’est le fait de dormir dans la même pièce que bébé. Mais pas dans le même lit. Si vous dormez dans le même lit que bébé, c’est du co-sleeping. Cette pratique-là, est déconseillée par la plupart des sage-femmes ou pédiatres car considérée comme dangereuse. Il y a un risque de rouler sur le bébé et de l’écraser pendant son sommeil. Il y a un risque qu’il s’étouffe avec l’oreiller ou la couette, ou les draps. Il y a un risque qu’il ait trop chaud.

La pratique du cododo, et non du co-sleeping est conseillée jusqu’au 6 mois de bébé. Après 6 mois, le risque de mort subite est bien moins important pour le nourrisson.

Le cododo dans le monde

Le cododo ou co-sleeping est extrêmement répandue ailleurs dans le monde. Tellement pratiqué, que c’est le fait de faire dormir bébé seul dans une chambre qui est hors de la norme dans de très nombreux pays. Faire dormir bébé dans sa chambre, seul est en réalité une pratique très occidentale, vieille de 100 ans. Alors que faire dormir bébé contre soi, est une pratique ancestrale. Depuis la nuit des temps, les premiers hommes et femmes préhistoriques ne faisaient pas dormir leur enfant seuls, à 6 mètres d’eux. Dans les sociétés traditionnelles, le bébé dort avec le reste de la famille dans une même pièce. C’est aussi la norme dans les pays industrialisés asiatiques, africains et sud-américains.

Les avantages que l’on a trouvé au cododo

C’est simple. Les études montrent qu’il y a moins de mort subite du nourrisson quand ils dorment dans la même pièce que leurs parents. C’est LA raison qui peut vous convaincre. C’est celle qui nous convaincu. L’OMS, l’UNICEF et la COFAM recommandent cette pratique jusqu’aux 6 mois de bébé.

Les bébés auraient également un sommeil plus réparateur quand ils dorment près de leurs parents. Je n’ai pas vérifié. Mais ça me paraît plausible. Est-ce que je dors bien quand Alex n’est pas la, avec moi? Pas sûre… Est-ce que j’apprécie dormir seule dans un lit? Non, pas vraiment. Alors je peux comprendre qu’un nourrisson apprécie dormir dans la même pièce que ses parents.

C’est pratique pour l’allaitement. Pas la peine de se lever de son lit pour allaiter bébé. Mais vous êtes obligées de le prendre avec vous, même si, par exemple vous souhaitez allaiter allongée. Si vous vous rendormez, vous n’êtes plus en cododo mais en cosleeping.

Les inconvénients

Un bébé qui dort, c’est bruyant. Et ça peut empêcher de bien dormir. En tout cas, nous, c’est vrai, qu’on ne dormait que d’un oeil avec Léo dans la chambre. On était toujours sur le qui-vive: il a fait un bruit, est-ce qu’il va pleurer?

C’est le seul inconvénient que je vois. Mais c’est un inconvénient important quand bébé n’est pas un gros dormeur, qu’il se réveille souvent.

Notre expérience avec le cododo

On a voulu faire du cododo avec Léo dès le départ. Le problème c’est qu’entre ce qu’on veut et ce qu’on parvient à faire, il y a une marge. Dès qu’on posait Léo dans son lit, et même si on l’allongeait à côté, il hurlait. Il ne voulait dormir que contre nous… Alors on a cédé, épuisés, je l’avoue et on a fait du co-sleeping. Je ne vous le conseille pas. Mais c’est la seule solution que l’on a trouvé supportable pendant quelques semaines.

Petit à petit Léo a accepté de dormir dans son lit. Au départ, il y restait sans dormir quelques minutes sans rien dire. Puis 10, 15 minutes. Puis, il commençait à y faire des siestes de 30 minutes. Les siestes se sont rallongées petit à petit.

Il continuait à se réveiller pour manger une à deux fois par nuit.

Au bout de 2 mois, on a décidé d’arrêter le cododo néanmoins.

Pourquoi on a arrêté le cododo.

Même si Léo dormait mieux et que c’était bien pratique pour l’allaitement, il faisait beaucoup de bruits en dormant et on restait toujours un peu en sommeil léger, prêts à agir au moindre signé de réveil. Je n’avais pas envie de le faire dormir seul dans sa chambre tout de suite. Je voulais vraiment tenir jusqu’à ses 6 mois.

Mais Alex était fatigué et n’avait bientôt plus de jours ni de congé paternité à poser… Il avait besoin d’un sommeil plus réparateur.

Je pense que le cododo doit se décider à deux alors on a doucement habitué Léo à dormir dans sa chambre. On a déplacé son lit dans sa chambre et on a commencé par les siestes.

Je crois que ça nous a pris 2 semaines pour faire la transition complète.

Ce que je pense du cododo

Effectivement, quand on a arrêté, c’était plus fatigant d’aller le chercher dans sa chambre pour l’allaitement mais pas autant que je me l’étais imaginé.

J’ai bien mieux dormi une fois que Léo était dans sa chambre. J’avais moins l’impression de somnoler. Mon sommeil me semblait plus profond et plus réparateur. Je pense que c’était la bonne décision pour nous. Bébé a besoin de parents en forme aussi.

La transition s’est bien passée. Pas plus de pleurs. Rien à signaler du côté de bébé.

C’était une étape nécessaire pour nous rassurer. C’est bien qu’on l’ait faite.

QUOTIDIEN, Sommeil

Mon bébé ne fait pas ses nuits

Depuis qu’il est né, Léo n’a fait que 3 nuits complètes d’affilée. On y a cru et puis, non, il s’est remis à se réveiller la nuit pour manger. Le pire, c’est qu’il a même ajouté un repas le soir vers 11h, minuit qu’il ne faisait pas avant.

Les nuits de bébé sont vraiment un mystère pour moi. Les premiers jours, bébé ne faisait que dormir jour comme nuit. Il est né avec 3 semaines d’avance. Je comprends en plus que l’accouchement soit une épreuve fatigante. Donc, il avait du sommeil à rattraper.

Ensuite, il inversait le jour et la nuit. Il ne dormait plus la nuit, et dormait beaucoup les après-midi. Mais il ne dormait quasiment que contre moi ou Alex. A partir du 2e mois, il dormait la nuit et se réveillait 2 fois par nuit 30 minutes en moyenne pour manger. Il pouvait dormir ailleurs que contre nous. Puis vers la fin du 2e mois, il se réveillait plus qu’une fois pour manger. Ça a duré comme ça jusqu’à ce que j’arrête l’allaitement.

Et maintenant, je ne sais pas pourquoi il ajouté un repas et donc un réveil. Il se lève donc vers 23h30, et à 4h. Puis il se réveille à 6h, en pleine forme. Enfin, j’ai peut-être une idée. J’ai entendu parler des phases de régression du sommeil. Je vous explique ce que j’en ai compris.

La régression du sommeil

Ça fait peur. C’est vrai que ce n’est pas une bonne nouvelle pour notre sommeil de parents. C’est une phase où bébé va se réveiller plus souvent la nuit, et dormir moins la journée. Généralement, elle est liée à l’acquisition de nouvelles compétences pour bébé: au niveau psychomoteur ou cognitif. Ça, c’est la bonne nouvelle.

Et du coup, BIM! Il y en a une vers 4 mois. On est à 5 mois et j’ai l’impression qu’elle n’est toujours pas passé par contre. Je ne sais pas combien de temps ça dure mais on a hâte qu’il fasse, ses nuits c’est sûr. Bon , pour les prochaines étapes de régression du sommeil, on se tient prêt.

La prochaine? Entre 7 et 9 mois où bébé acquiert le passage sur le dos à sur le ventre, la position assise. J’espère qu’on sera sortis de la première avant que l’autre nous tombe dessus.

Vers 12 mois. Développement émotionnel et cognitif important comme vers 4 mois. Parfois début de la marche.

Entre 2 et 3 ans. Phase du non où l’enfant prend conscience qu’il est un être à part entière et qu’il peut refuser, refuser de faire la sieste, par exemple…

Ça fait donc 5 mois qu’on se réveille la nuit. On s’alterne pour les réveils. Mais la fatigue est bien présente. On attend ses vacances avec impatience même si je doute qu’on ait beaucoup l’occasion de se reposer…