GROSSESSE, Post-partum

Petits maux d’après grossesse

Entre femmes, on parle souvent de la grossesse et de la vie future avec bébé, de ses petits maux de bébé. On parle très peu si ce n’est jamais des petits maux de la maman, après la grossesse et l’accouchement.

Je ne parle pas de gros soucis médicaux liés à l’accouchement :épisiotomie, forceps, césarienne… Je parle des maux banals qui touchent beaucoup de femmes après la grossesse. Je vous donne le détail.

Les tranchées

Non, nous ne sommes pas en 1914, trempées, recouvertes de gadous, à craindre pour nos vies. Notre combat, on l’a déjà gagné. On s’imagine que les douleurs, une fois la dernière poussée faite, seront de l’histoire ancienne. Pourtant, ça n’est pas toujours le cas. L’utérus s’est élargi à chaque contraction de travail pour que bébé fasse son petit bonhomme de chemin vers la sortie. Après l’accouchement, l’utérus va à nouveau se contracter pour reprendre sa taille initiale, se rétracter donc. Ce sont les tranchées. Elles peuvent être douloureuses. Très douloureuses. Ou ne pas être ressenties du tout.

Le périné

Les premiers maux dont on nous parle, dont en tout cas les professionnels nous parlent, ce sont bien ceux qui touchent le périné. A savoir, fuites urinaires, capacité à retenir, à faire de gros pipis, à pousser … autrement dit incontinence, provisoire, normalement. Les premières selles peuvent laisser une sensation étrange. Il est conseillé de boire régulièrement et de manger des aliments faciles à digérer pour faciliter le transit. Heureusement, la plupart du temps, la rééducation du périné et le temps rétablit, à 100% peut-être pas, en grande partie en tout cas, tout le système.

Le mal de dos

Après l’accouchement, vous pouvez ressentir des douleurs dans le dos et avoir des courbatures. Elles sont dues à l’accumulation des efforts et des tensions durant la grossesse et durant l’accouchement. Vous pouvez utiliser une bouillotte d’eau chaude pour soulager vos maux.

Le ventre

Après une césarienne, vous pouvez ressentir des douleurs au niveau de la cicatrice et des muscles abdominaux, parfois même au niveau du dos. La cicatrice peut démanger, tirailler, picoter. Et je ne parle que des sensations physiques. Au niveau psychologique, la césarienne, si ce n’était pas votre choix, peut laisser des traces aussi.

La vue

Adieu oeil de lynx ou oeil de faucon, bonjour oeil de taupe. Ok j’arrête avec les noms d’indiens. Si il y a bien un petit mal qui me reste, presque 7 mois plus tard, c’est ça. Je vois moins bien. Je ne sais pas encore l’ampleur de cette baisse. Mon rendez-vous chez l’ophtalmo n’est pas encore fait. Mais je le sais, je vois moins bien.

La vulve

Celle-là, vous vous y attendiez. Faire passer un bébé, ne se fait pas tout seul et laisse des traces. Vous pouvez avoir des points, après une épisiotomie ou une déchirure qui peuvent tirailler, gratter, piquer notamment quand vous urinez. La cicatrisation prend un peu de temps mais vous devriez assez vite vous remettre d’aplomb.

D’autres maux possibles? Oui, il y en a encore quelques uns… Oedème, déchirure anale, hémorroides, maux de tête, sensation de pesanteur, tremblements, douleurs aux seins…

GROSSESSE, Post-partum

Se reconnecter avec son corps

Il est l’heure, petite maman, de te reconnecter avec ton corps. Oui, ton corps. Celui que tu regardes dans le miroir mais que tu ne reconnais plus. Celui qui a porté et donné la vie.

Il est l’heure des retrouvailles. Il est l’heure d’accepter les changements. Il est l’heure de s’aimer à nouveau à travers ce corps, qui te paraît peut-être étranger, mais qui est pourtant bien à toi. C’est ton corps. C’est toi.

Tu le trouves peut-être différent et moins gracieux. Et pourtant, il a fait un travail extraordinaire. Il t’a apporté joie et bonheur, je l’espère.

Il est temps de lui vouer ta reconnaissance. Il est temps d’être indulgente. Il est temps de lâcher prise. Il n’est pas comme tu aimerais? Et alors! Il a fallu 9 mois pour changer . Laisse-toi le temps. Il en faudra peut-être 9 autres pour revenir à quelque chose que tu apprécieras. Peut-être plus. Peut-être moins. Peut-être qu’il ne sera plus jamais comme avant.

Quand tu l’auras accepter, tu pourras à nouveau l’apprécier comme tu es. Ne le déteste pas. C’est un cadeau qu’il t’a fait. Ça t’a pris du temps. Ça t’en prendra peut-être encore pour passer le cap. Pour accepter. Il a changé. Il change encore. Il changera encore.

Si tu as besoin d’un coup de pouce pour te reconnecter avec ton corps, le retrouver ce vieil ami, c’est normal. Tu peux, quand tu seras prête, reprendre le sport en douceur. Retrouver les sensations de ton corps. Tu peux pratiquer le massage pour bien sentir chaque partie de toi. Pour apprécier à nouveau chaque millimètre de ta peau. Tu peux aller le faire transpirer dans un hamam ou un sauna pour te reconnecter avec toi-même. Tu peux tout doucement, tranquillement mais sûrement reconstruire ce lien en pratiquant du yoga régulièrement. Ou reprendre une autre activité qui te plait, en douceur.

Laisse-toi le temps. Ces retrouvailles prennent du temps.

GROSSESSE

Le post-partum

La fin de grossesse se termine par l’accouchement et la rencontre avec bébé. Et ensuite? Qu’est ce qui se passe? Après 8 séances de préparation à l’accouchement, qu’est-ce qui nous prépare à la suite? Rien. On nous parle beaucoup de l’accouchement. Et ensuite, c’est de la découverte, c’est l’aventure sans sac à dos, sans matériel, sans équipement. On se débrouille. Doit-on savoir s’occuper d’un nourrisson de manière innée? C’est à se le demander…

C’est quoi le post-partum?

C’est la période juste après l’accouchement. Post signifiant après en latin. Et partum mise bas.

Combien de temps dure le post-partum ?

Les avis divergent selon les pays. En France, la durée officielle est 42 jours. Mais la durée du post-partum est variable, et peut dépendre de chaque femme. Pour certaines femmes, il dure 9 mois. Le temps que vous avez porté votre bébé. C’est le temps qu’il peut falloir pour accepter ensuite la séparation.

Les 5 C du post-partum

Julia Simon, naturopathe spécialisée en périnatalité nous donne les clés pour vivre son post-partum se la meilleure façon possible.

  • La chaleur: après avoir accouché, la femme nécessite des soins lui apportant de la chaleur. Boisson et repas chauds. Massages. Couvertures. Le corps doit être maintenu au chaud! Vous perdez du sang, et donc de l’énergie. Vous avez besoin d’un petit coup de pouce pour maintenir votre chaleur corporelle.

  • Le calme: le corps est en état d’hypervigilance. Vous vous réveillez au moindre bruit? Vous avez besoin de calme pour parvenir à dormir.

  • La communauté : vous avez besoin de votre entourage et de toute sa bienveillance, de son soutien. Ils doivent être là pour vous.

  • La communication: communiquer vis besoins. C’est le premier pas pour les voir s’accomplir.

  • Les câlins: les câlins avec le papa mais aussi avec le bébé vous procurent hormones du plaisir et bien-être alors allez-y!

Les effets possibles du post-partum

  • Baby-blues: vulnérabilité, inquiétude, souvent lié à la séparation, à l’arrêt brutal de ce lien avec bébé.

  • Dépression: tristesse, épuisement, désintérêt pour tout. Difficultés à construire un lien avec bébé.

  • Psychose: très rare. Grave pourtant. Pathologie psychiatrique. Forte dépression et confusion, délires. Elle apparaît pendant les 15 premiers jours après l’accouchement. Elle doit être soignée.

Source: Bien vivre le quatrième trimestre au naturel, Julia Simon.