GROSSESSE, Post-partum

Ce que veulent vraiment les femmes qui viennent d’accoucher

Je ne suis pas toutes les femmes enceintes mais je suis certaine que vous vous reconnaîtrez dans certaines envies.

De la nourriture, plein de nourriture!! Tous ces trucs interdits pendant la grossesse, que vous ne mangiez peut-être jamais avant mais qui, tout à coup, vous ont fait saliver.

Ce qui m’a fait saliver pendant ma grossesse? En réalité, au départ, pas tant de choses. Les envies de fraise existent t-elles vraiment? J’en suis venue à me le demander. Mais une grossesse ne vaut pas une autre. J’avais certes un peu plus qu’avant envie de kiri.

Mais est arrivé le dernier trimestre de grossesse et avec, du diabète gestationnel… zut! Et avec Alex qui mangeait des M&Ms, du chocolat ou des petits gâteaux à toute heure de la journée ou de la soirée, autant vous dire, que tout ce qui était sucré me faisait saliver à mort!

En gros, voilà ce que je rêvais de manger et qui m’a fait plaisir quand j’ai enfin pu en manger.

  • Des sushis. C’est le truc salé que j’avais le plus envie de manger. Et je parle bien des vrais sushis, ceux avec le saumon cru.
  • Du chocolat! C’est ce qui m’a réellement le plus manqué. Et c’est donc ce que j’ai le plus apprécié manger ensuite. Alors oui, j’ai mangé un ou deux morceaux de chocolat noir pendant ma grossesse mais je ne pouvais vraiment pas me lâcher. Alors je me suis lâchée après.
  • Des gâteaux industriels. Oui, ceux qui sont mauvais pour la santé. Mais ça m’a fait plaisir d’en manger.

Côté alimentaire. C’est tout. Mais il y a plein d’autres choses que les femmes qui viennent d’accoucher veulent.

De la tranquillité. Si la grossesse fatigue, l’accouchement et un nouveau-né fatiguent bien plus. Ce dont j’avais vraiment besoin, c’est un peu plus de tranquillité et notamment pour faire la sieste. Mais c’est compliqué, surtout avec un premier. Avec la covid, les visites à la maternité étaient limitées à 2 visiteurs à la fois. Sauf que quand tes visiteurs en question restent 4 heures avec toi dans ta chambre… la sieste est carrément compromise! Ensuite, une fois de retour à la maison, c’est Alex qui s’est mis à inviter à tout bout de champs. Certes, ça fait plaisir de voir du monde mais il faut LI-MI-TER pour pouvoir se reposer.

Dormir, dormir, dormir. Vous allez me dire, mais elle se répète. Oui, c’est un peu vrai mais j’insiste. Ce n’est même pas un envie mais un besoin énorme. 5 mois après mon accouchement, c’est toujours ce qu’il me manque le plus, du sommeil.

Être seule avec son bébé. Oui, il y a une petite part d’égoïsme là-dedans. Peut-être que toutes les femmes ne sont pas comme ça. Peut-être que pour un second, ce sera différent. Ce dont j’avais vraiment envie, c’est être seule ou avec Alex avec mon bébé pour pouvoir profiter de lui à fond. Alors évidemment, je n’avais pas envie d’être tout le temps seule avec lui ou à trois. Ça m’a fait plaisir d’avoir des visites. Mais c’est vrai qu’on est fatigués après l’accouchement, et qu’on a souvent trop de visites. On a aussi besoin de se découvrir à trois et pour cela, on a besoin d’un peu de temps à trois. Pas toujours évident quand il y a tous les jours du monde qui passe.

De l’attention. Il se passe un phenoméne étrange lorsqu’on accouche pour la première fois, celui de l’oubli. Heureusement, pas avec tout le monde. Mais clairement, on est souvent reléguée au second plan, une fois que l’on a accouché. Il y a des personnes qui à peine rentrés dans la pièce, vont tout juste vous dire bonjour, puis ne regarder que votre bébé. Un peu d’attention envers la maman fait toujours du bien!

Un peu d’aide. C’est dans la lignée du point précédent. Un peu d’aide, pour s’occuper de l’intendance (ménage, repas). Pour s’occuper de bébé peut-être pour certaines mamans… pas pour moi en toit cas, je préfère m’en occuper moi-même.

Être rassurée, surtout par les professionnels, et le papa. Quand c’est un premier notamment, ça fait du bien qu’on nous dise que l’on fait bien, que c’est normal de ne pas savoir parfois pourquoi il pleure… Être rassurée aussi sur son corps, savoir que tout va bien, enfin, tant qu’on peut, après un accouchement.

Retrouver son corps d’avant ma grossesse. Je n’ai pas dit qu’on avait des envies réalistes.

Alors si vous passez par là et que vous faites partie de l’entourage proche d’une femme qui vient d’accoucher, demandez lui ce dont elle a besoin et prenez en compte ses désirs, ça fera déjà beaucoup!