Eveil, QUOTIDIEN, VIE DE PARENTS

Mon bébé n’est pas un papier calque

A toutes les mamans qui ont entendu un jour que les bébés à tel âge devaient faire comme ci ou comme ça. Vous pouvez répondre que votre bébé n’est pas un papier calque. En fait, aucun bébé n’est un papier calque.

Dès la grossesse, les bébés ont une courbe de croissance qui n’est pas linéaire. Ils ont des poussées de croissance. Donc certains bébés peuvent grossir plus que la moyenne certains mois et moins le mois suivant. Pourquoi ça changerait une fois né?

Alors, oui, il y a des normes. Il y a des normes pour tout dans notre monde. Les bébés ne font pas exception.

Ça va jusqu’à la boîte de lait, où il est écrit le nombre de biberons et la quantité de lait que doit boire un bébé selon son âge.

Les normes, c’est utile. Il faut voir la norme comme un repère. Mais tous les bébés sont différents. Aucun n’est la copie de l’autre.

Alors quand on vous dit, que votre bébé devrait boire moins souvent et de plus grandes quantités, ne montez pas tout de suite sur vos grands chevaux. Sortez la pelle, et enterrez les idées préconçues car elles doivent disparaître, une bonne fois pour toute!

Mais… vous avez déjà enterré un cadavre?

Rien n’est simple quand il faut enterrer un cadavre. Creuser un trou demande beaucoup de temps et d’efforts. Vous allez suer! Mais tant pis, faites-le. Ça aidera les prochaines mamans. Peut-être qu’elles n’entendront pas ces idées folles qui font que chaque bébé devrait être un robot et évoluer de la même façon que son voisin et au même rythme! C’est l’industrie. On a plus le temps de leur laisser le temps. ARBEIT.

Toute sa vie et en particuliers les premières années, votre bébé, votre enfant avancera à son rythme. Il marchera quand il marchera. Il parlera quand il parlera.

Alors, oui… Vous n’aimez pas quand je commence ces phrases-là, mais c’est vrai, au bout d’un moment il faut se poser des questions. Peu de parents s’inquiètent tard. La plupart subissent une sorte de pression. Une pression qu’ils se mettent à eux-mêmes. Il ne parle pas aussi bien que le petit Octave, dois-je m’inquiéter?

Est-ce la course? La course à celui ou celle qui aura l’enfant le plus portant à la naissance? La course à celui ou celle qui aura l’enfant qui se retournera le plus tôt? Qui se tiendra assis le plus vite? L’enfant qui marchera le premier? Qui parlera le premier? Nos enfants sont-ils en train de conquérir la lune? Non, ce sont des bébés, des enfants. Et, eux, n’ont aucune conscience de quand ils devraient faire ci ou cela. Ni de savoir s’ils ont progressé vite ou non. Et heureusement d’ailleurs.

Alors, baissez les épaules, soufflez. Il n’y a pas de course. Profitez de votre bébé ou de votre enfant tel qu’il est. Ne faites pas de comparaison. N’écoutez pas tout ce qu’on vous dit. Prenez déjà le bon. Mettez le reste de côté.

Bébé grandira bien assez vite.

QUOTIDIEN, Sommeil

Rythme de bébé Léo à 4 mois et des poussières

Bon, à 4 mois et quelques, c’est pas encore un rythme de croisière pour nous mais, on s’en approche…

Comme je vous disais dans mon article précédent, on a eu beaucoup de mal à endormir Léo les premiers mois. Il pleurait dès qu’on le posait dans son lit au départ. Il ne dormait que dans nos bras ou dans l’écharpe de portage.

Ça y est, on a franchi le cap des bras. Léo s’endort dans son petit lit, plutôt rapidement sans qu’on ait besoin de retourner le voir pour l’aider à s’endormir.

Alors peut-être que ça ne va pas durer. Les parents avertis savent que le sommeil, ce n’est jamais gagné à moins d’avoir la chance d’avoir un bébé gros GROS dormeur peut-être? On est déjà chanceux qu’il s’endorme facilement dans son lit à 4 mois et demi car certaines mamans galèrent beaucoup plus longtemps.

1 mois: bébé ne dort que dans les bras

Léo ne dormait que dans nos bras pendant un mois. Dès qu’on le posait, il avait ce qu’on appelle le réflexe de Moro qui s’activait. Le réflexe de Moro c’est quand le bébé allongé sur le dos lève les bras, sans pouvoir les contrôler. En plus de ce mouvement incontrôlé, Léo avait tendance à s’énerver dès qu’on l’allongeait même dans son lit cododo. Les seuls endroits où il s’endormait et était apaisé étaient nos bras et dans notre lit. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais dans notre lit, il s’endormait facilement. Je suppose qu’il y avait notre odeur et que ça devait le rassurer.

Alors je sais qu’il est déconseillé de faire dormir un bébé dans son propre lit car ça augmente le risque de mort subite. Avant d’accoucher, j’étais persuadée que JAMAIS je ne le ferais dormir dans mon lit. Puis, je me suis épuisée à trouver des solutions et j’ai fini par le faire dormir entre nous deux. Évidemment, je ne vous conseille pas de faire de même. Je vous raconte juste comment ça s’est passé pour moi. Je ne suis pas un exemple à suivre. Léo a fait des siestes et des nuits dans notre lit ou sur moi. C’était usant pour nous deux. Je pense qu’au fond de moi, cela me rassurait de l’avoir tout à côté ou contre moi. Peut être que ça joue sur leurs réactions. Mais je dois avouer qu’à chaque étape franchie pour le sommeil de Léo, ça a été un soulagement pour moi. Un soulagement de voir qu’il dormait plus car je craignais qu’il soit trop fatigué et un soulagement pour mon sommeil et celui d’Alex.

Le cododo

Léo a dormi dans son lit cododo ensuite pendant encore un mois et demi. J’aurais voulu continuer plus longtemps mais Alex n’était pas pour.

Il se sentait fatigué et était réveillé par les bruits de Léo. Oui, car un bébé fait énormément de bruits quand il dort! C’est dingue! J’avoue que j’était aussi beaucoup réveillée par ses bruits. Je pense, en plus, qu’on a une sorte d’instinct qui nous maintient en éveil, prêt à bondir au moindre danger pour protéger notre bébé.

Passer Léo dans une autre chambre était pour moi une séparation supplémentaire. Après avoir accouché, on est physiquement séparée de notre bébé pour la première fois. C’est une sensation étrange. Il y a comme un manque. L’arrêt du cododo était une étape de plus à franchir dans ce détachement. C’est dur à vivre.

Et pourtant, je dois avouer qu’Alex avait raison. Pour nous, en tout cas, ça a été une bonne chose que Léo dorme dans sa chambre par la suite. Je m’en suis rendue compte dès la première nuit. J’ai pu dormir bien mieux. Je ne me suis plus réveillée au moindre de ses bruits. Je me suis sentie tout de suite plus reposée.

Dodo sur le dos?

En résumé, pendant ce premier mois, ça a été la galère pour l’endormir, le faire dormir également et notamment sur le dos. Quand on le mettait sur le dos, il arrivait à basculer sur le côté en balançant les bras et les jambes. On a décidé pendant un moment de le coucher sur le côté même si les recommandations actuelles sont de le coucher sur le dos. Ça nous a aidé à le faire dormir un peu plus longtemps pendant quelques semaines. On a toutefois continué d’essayer de le coucher sur le dos, régulièrement.

Puis, il a fini par s’apaiser et on a pu le faire dormir dans son lit cododo allongé sur le dos. Au début, il ne dormait que par tranches de 30 minutes puis 40, puis une heure. A 4 mois et demi, il fait enfin des siestes de 2 heures généralement.

A 4 mois, Léo a commencé à prendre de vrais habitudes de sommeil car avant c’était encor eun peu chaotique. Ca m’était difficile de prédire à quel moment, il ferait la sieste et pour combien de temps. Et même si on nous dit d’observer les signes du sommeil pour savoir quand coucher bébé, ce n’est pas aussi facile de les décrypter!

Voici donc la journée type de Léo à 4 mois:

  • 6h45-7h: il se réveille.
  • 9h: il s’endort à nouveau. Plus besoin de le bercer. Il s’endort très rapidement avec sa tétine et la position allongée.
  • 11h réveil
  • 13h environ à nouveau endormissement
  • 15h ou plus réveil
  • 18h parfois petit somme de 30 minutes
  • 18h30 réveil
  • 20h ou plus il commence sa nuit
  • 2h30 ou 3h30 du matin réveil pour manger

Ce que ça a changé pour moi? Je peux enfin prévoir ma journée d’avance! Je sais à peu près quand j’aurai du temps libre et combien de temps j’aurai de libre. Je peux enfin mieux organiser ma journée et être plus efficace dans ce que je fais. Bon, je reste prudente, car je sais que l’acquisition du sommeil chez un bébé est longue et semée d’embûches! D’ailleurs, à l’heure où je rédige cet article, Léo semble à nouveau légèrement modifier ce rythme. Comme quoi, à cet âge, tout change encore très vite!